Héritage juif inespéré : Une découverte archéologique en Alsace, exposition de genizot à Paris

Héritage juif inespéré : Une découverte archéologique en Alsace, exposition de genizot à Paris

Genizah

 

À l’automne 2012, l’extraordinaire découverte d’une genizah dans les combles de la synagogue de Dambach-la-Ville, dans le Bas-Rhin, a permis la mise au jour de milliers de documents et d’objets allant du XIVe au XIXe siècle.

Une genizah est un dépôt d’écrits portant le nom de Dieu et, par extension, d’objets de culte usagés. Comme ils ne doivent pas être jetés, ils sont placés dans une cache à l’intérieur de la synagogue dans l’attente d’un enterrement.

Ce type de dépôts était jugé de peu d’intérêt en France, contrairement à l’attention dont ils font l’objet dans d’autres pays de l’aire ashkénaze, conscients de la valeur des vestiges de communautés anéanties par la Shoah.

À l’automne 2012, l’extraordinaire découverte d’une genizah dans les combles de la synagogue de Dambach-la-Ville, dans le Bas-Rhin, a permis la mise au jour de milliers de documents et d’objets du XIVe au XIXe siècle, sauvés de la benne par des chercheurs et des bénévoles. Cette genizah recelait des vestiges d’une richesse exceptionnelle, tant par la variété que par l’ancienneté : parchemins du XVe siècle, imprimés du XVIe siècle, mappot (langes de circoncision brodés) du début du XVIIe siècle, mezouzot (versets protecteurs), tefillin (phylactères) des XVIIIe et XIXe siècle, et de très nombreux autres objets.

L’exposition « Héritage inespéré, une découverte archéologique en Alsace » porte un regard inédit sur le passé des communautés juives alsaciennes, qui étaient parmi les plus importantes en France avant l’Émancipation, et qui ont aujourd’hui disparu en raison de l’exode rural et de la Shoah.
Outre la genizah de Dambach, l’exposition présente quelques exemples provenant de genizot découvertes fortuitement à Mackenheim, à Bergheim et à Horbourg, elles aussi sauvées in extremis.

L’exposition retrace l’origine des objets et leur donne la parole ; elle fait découvrir, en dépit de la modestie des pièces présentées, la richesse de ce type de fonds pour la connaissance de la vie quotidienne des communautés rurales, sous ses dimensions les plus variées, et leur évolution, sur plusieurs siècles, des débuts de l’ère moderne à la première moitié du XXe siècle.

Commissariat
Claire Decomps, conservatrice en chef à l’Inventaire de Lorraine, et Elisabeth Shimells, conservatrice du Musée alsacien de Strasbourg

Scénographie
Atelier Caravane

Exposition au musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris

du jeudi 29 juin 2017 jusqu’au dimanche 28 janvier 2018 

(Source : MahJ)

Tout sur la Gueniza

Accès vidéo : La Gueniza

La Torah interdit de jeter à la poubelle tout objet saint. On veillera donc à les mettre dans une Gueniza, endroit où l’on conserve avec respect tous supports contenant des versets ou enseignements de Torah. De nos jours, l’habitude est de les enterrer sous terre. Apprenons dans cette vidéo quelles catégories d’objets sont à mettre à la Gueniza. Explications en 5 étapes ;)

Les étapes :

1. Les objets saints
2. Les objets en contact des textes saints
3. Les objets servant à une Mitsva
4. Exemptés de Gueniza
5. Gueniza personnelle

À lire sur Torah Box