Hommages à Simone Veil

Hommages à Simone Veil

Simone Veil

Hommage de l’AJCF à Simone Veil, 30 juin 2017

L’Amitié Judéo-Chrétienne de France a appris avec grande tristesse le décès de Mme Simone Veil. Parmi ses nombreux engagements, deux pour nous resteront exemplaires : le devoir de mémoire, dont elle ne cessa de rappeler, sa vie durant, l’impérieuse nécessité, elle qui fut, dès sa création, la Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah. Mais aussi le devoir de réconciliation qu’elle incarna si noblement lorsque, ancienne rescapée d’Auschwitz, elle tendit la main à l’Allemagne et affirma sa foi en l’Europe, comme le démontra son élection à la Présidence du Parlement Européen.

Puisse son souvenir accompagner les membres de l’AJCF dans leur désir de servir à leur manière ces mêmes engagements !

Jacqueline Cuche

 

Sur le site OSE

Fidèle membre d’honneur du Conseil d’Administration de l’OSE, Simone Veil évoquait  avec admiration l’action de l’association hier comme aujourd’hui.
Lire la suite

 
 
    En 1993, Simone Veil fêtait les 80 ans de l’OSE

Mémorable, cet anniversaire avait réuni quelques 1500 personnes parmi lesquels la plupart des anciens enfants rescapés de Buchenwald. 
Lire la suite

 
 
    Mai 2000, Simone Veil signait la préface de l’ouvrage Les lendemains

En 2000, à l’occasion de l’édition des Lendemains, recueil des écrits des enfants de l’OSE entre 1946 et 1948, Simone Veil a tenu à participer à ce projet de mémoire en y apposant sa préface.
Lire la suite

 
 
    « Je voudrais tout d’abord vous faire partager une conviction de femme »

C’est ainsi que Simone Veil ouvrit son discours, le 26 novembre 1974 à l’Assemblée nationale lors du débat sur l’IVG. Elle défendait un projet de loi pour dépénaliser l’interruption volontaire de grossesse, une loi qui a changé la société française. 
Lire la suite

 
 
    L’Europe, l’autre grand combat de sa vie    

« Dès que je suis rentrée de déportation, j'ai pensé que (…) il fallait absolument faire l'Europe » : Simone Veil a été toute sa vie durant le fer de lance du projet européen.
Lire la suite

 
 
    « Nous vous aimons, Madame » par  Jean d’Ormesson 

En 2010, c’est avec ces mots que Jean d’Ormesson accueillit Simone Veil sous la Coupole de l’Académie française.
Lire la suite

 
EDITO
 
  Jean-François Guthmann,
Président de l'OSE
 
Patricia
Sitruk,

Directrice générale
  Jean François Guthman
 
« Nous devons […] défendre [la planète], non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes », C’est à ce combat que nous appelait Simone Veil il y a dix ans déjà, dans son ouvrage autobiographique Une vie.

Son décès le 30 juin 2017 à l’âge de 89 ans a ému tous les Français. Survivante et témoin de la Shoah, actrice de l’émancipation des femmes et fer de lance de la construction européenne,  la vie et l’action de Simone Veil embrassent le 20ème siècle.

Membre d’honneur de notre  Conseil d’Administration,  Simone Veil était présente lors de nos grands événements et témoignait aux côtés des anciens enfants sauvés de l’extermination nazie par l’OSE. Sa présence lors de l’anniversaire des 80 ans de l’OSE en 1993, ainsi qu’à celui des 80 ans d’Elie Wiesel célébré à Paris en 2008 ont profondément marqué notre institution. De même  en 2000,  Simone Veil avait apposé sa préface au recueil des journaux des enfants de l’OSE intitulé Les Lendemains.

Pour cette édition spéciale d’OSE INFOS, nous avons souhaité rendre hommage à l’éminente personnalité publique qui force l’admiration de tous et également à celle qui a été si fidèle à l’OSE.
 

 
 
 

Simone Veil, l'honneur du Judaïsme français

sur AKADEM


Un lourd passé en héritage
La Fondation pour la Mémoire de la Shoah par Simone VEIL

Témoignage
"Je mourrai en pensant à la Shoah"
par Simone VEIL

Hommage à Elie Wiesel
Une vie de témoin
par Simone VEIL

 

 
Les derniers témoins
"Dans un, deux ou trois ans, il n'y aura plus personne, analyse avec lucidité Marceline Loridan-Ivens. Il faut donc avoir le courage de raconter jusqu'au bout. Pour les morts - les seuls vrais témoins, passés au gaz - et pour l'avenir."
Simone Veil et ses "compagnons de camps" comme elle aimait à les appeler, savaient mieux que quiconque qu'ils ne seraient pas éternels. Qui portera alors leur fardeau dans ce siècle trop enclin à l'oubli, voire au négationnisme?

 

Combats de femmes
Simone Veil en donnant son nom à la loi autorisant l'IVG, a incarné le combat féministe au XXe siècle. Cette remise en cause des fondements mêmes de la vie humaine n'a pas épargné la communauté juive qui a été conduite à repenser son rapport au vivant, à la famille, à la filiation. Un débat qui depuis n'a cessé de s'enrichir de nombreuses contributions, l'approche juive éclairant bien souvent le débat national.
Akadem vous propose une sélection parmi les nombreuses conférences de son fonds.

Lire la suite sur le site AKADEM