Le mouvement des kibboutz et l’anarchie Une espérance vivante, un livre de James Horrox

Le mouvement des kibboutz et l’anarchie Une espérance vivante, un livre de James Horrox

kibboutz

Le mouvement des kibboutz prend forme en Palestine sous domination ottomane à partir de 1910, et deviendra l’une des expériences de vie communautaire et de progrès social les plus abouties du XXe siècle. S’il s’inscrit pleinement dans le cadre plus général du sionisme, on sait peu à quel point ses fondements idéologiques et politiques sont ancrés dans la pensée anarchiste, incarnée par des auteurs comme Pierre Kropotkine ou Gustav Landauer. « Était en jeu, alors, rien moins que l’opportunité de transformer la mobilisation juive autour de la Palestine en un projet de libération sociale de tous les peuples, et qui n’aurait pu voir le jour que sous la bannière d’un socialisme sans État », écrit Uri Gordon dans la préface à l’édition anglaise de ce livre de James Horrox qui retrace l’histoire de cette révolution vivante. Et s’il en analyse aussi le déclin à partir des années 1980, il rend compte également des formes multiples de sa renaissance à l’aube du nouveau siècle, qui témoignent de la singulière vitalité des habitants de cette « terre pour deux peuples ».

L’édition originale, parue chez AK Press, Oakland CA en 2009, a été actualisée pour cette édition française et enrichie d'une postface inédite de l’auteur.

Année de parution : février 2018

Traduit de l'anglais par Philippe Blouin

336 pages

Prix : 15 €

 

Ecouter Talmudiques L'espérance du Kibboutz

l'émission de Marc Alain Ouaknin et Françoise Anne Ménager sur France Culture

L'invité

Éditeur et traducteur, Michel Valensi a fondé les Éditions de l’Éclat en 1985 avec Patricia Farazzi. Une maison très dynamique de sciences humaines qui propose un catalogue riche de plusieurs centaines d'auteurs dans les domaines de la philosophie, littérature, histoire, science du judaïsme, & more... Vient de faire paraître Le mouvement des kibboutz et l'anarchie : Une révolution vivante. 

......à 190 km de Paris, découvrant avec bonheur et étonnement tout un pan de l’histoire sociale et politique dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Un véritable voyage en Utopie concrète qui me fit découvrir le Familistère. 

Un immense projet d’association coopérative construit au milieu du XIX siècle par Jean-Baptiste Godin, l’inventeur des poêles du même nom. Inspiré directement du phalanstère de Fourrier, ce Familistère donnait aux ouvriers des usines Godin la possibilité de vivre en communauté dans des appartements du meilleur confort pour l’époque : grandes fenêtres ouvertes sur la campagne dans toutes les chambres aux vastes dimensions, air conditionné circulant par un système de ventilation d’une modernité écologique étonnante, sans oublier l’eau et les toilettes à tous les étages… 

Nous étions en 1860. Vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’il y avait non seulement des bains chauds publiques mais que c’est là que fut créée la première piscine municipale de France.

Dans cette communauté associative les enfants étaient scolarisés dès quatre ans, et tous étaient invités à l’étude, au sport et aux loisirs, dont particulièrement le tir à l’arc, à la musique et au théâtre, le bâtiment du théâtre d’ailleurs encore et est toujours en activité aujourd’hui. 

Encore habité en partie, ce palais social dont le plan fut conçu sur le modèle de Versailles est devenu essentiellement un Musée. J’ai particulièrement aimé l’espace intitulé la fabrique de l’utopie. Mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir sur une table numérique à côté de multiples objets qui font rêver, un petit glossaire des fabriques de l’utopie. Sur neuf mots allant d’Anarchie à Phalanstère en passant par communisme icarien, Hippie, fouriérisme et libertaire apparaît au centre de cette liste le mot Kibboutz. Tout comme dans la chronologie de de ces fabriques d’utopie figure la date de 1909, date de la création du premier Kibboutz.

Voilà semble-t-il une entrée en matière particulièrement pour nous interroger à la fois sur ce qu’est un kibboutz, quelle est sa place dans l’histoire des utopies, et comme l’on dit dans la haggada de Pessah : Ma nichtana ? Quelle est sa spécificité par rapports aux autres expériences communautaristes. Quelle est sa présence aujourd’hui dans le paysage social et politique de l’Israël contemporain et quelle place a-t-il pour les juifs et les non juifs du monde entier. De quel rêve est-il encore porteur ? Et vers quel avenir il nous invite-il aujourd’hui ?

Petit glossaire des mots hébreux et des personnages cités dans l'émission et pour écouter l'émission

( 2 ème partie Gustav Landauer, un anarchiste de l’enverséditée par les éditions de l'éclat et la revue "à contretemps")

cliquez ici

Nos derniers articles

Yom invente une liturgie contemporaine inédite, à la croisée des traditions juive et chrétienne, en faisant dialoguer sa clarinette avec les grandes orgues de Baptiste-Florian Marle-Ouvrard.
L’ICCJ (International Council of Christians and Jews) assure la coordination entre 38 organisations nationales consacrées au dialogue judéo-chrétien. L’Amitié Judéo-Chrétienne de France en fait partie.