Connaître le judaïsme, à nouveau sur RCF: pourquoi c'est important pour un chrétien

Connaître le judaïsme, à nouveau sur RCF: pourquoi c'est important pour un chrétien

rcf

RCF relance son programme "Connaître le judaïsme". Chaque semaine, Elise Chardonnet vous propose un dialogue avec un fin connaisseur du monde juif.

"On ne peut pas comprendre l’enseignement de Jésus ni celui de ses disciples si on ne l’inscrit pas dans l’horizon juif et dans la tradition vivante d’Israël."* 

Entre les juifs et les chrétiens, des relations de proximité et en même temps une grande différence. Comme le dit le Père Christian Algoud, ces relations sont "source d'étonnement, de bousculement, voire d'incompréhension". Or il est nécessaire, fondamental, pour un chrétien de connaître le judaïsme.

C'est une reprise d'une émission créée par Brigitte Martin Chave émission créée par Brigitte Martin Chave, soeur de Sion et membre de l'AJC de Lyon qui nous a quittés 

Si on veut comprendre quelque chose au message de l'Évangile, il faut connaître les réalités juives

LE JUDAÏSME EST-IL À LA RACINE DU CHRISTIANISME?

De toute évidence les débuts du christianisme constituent un épisode de l'histoire du judaïsme. Peu à peu la distance s'est creusée jusqu'à donner naissance à deux religions bien distinctes. Dans la lettre aux Romains, saint Paul dit: "Ce n’est pas toi qui portes la racine, c’est la racine qui te porte" (Rm 11,18)**.

Pour le Père Algoud, on peut parler de racine du christianisme pour désigner le judaïsme, à condition de préciser de quel judaïsme on parle. Celui des apôtres et du Nouveau Testament, celui de l'époque du Christ, correspond au judaïsme dit de la période du Second Temple.

A écouter sur RCF

 

COMPRENDRE L'ÉVANGILE À LA LUEUR DE LA TRADITION JUIVE

Pour comprendre l'importance que l'Église accorde au judaïsme dans l'interprétation des textes, on pourra lire le texte émis par la Commission pontificale biblique: "Le peuple juif et ses saintes écritures dans la Bible chrétienne", préfacé par le cardinal Joseph Ratzinger (Benoît XVI).

Si on veut comprendre quelque chose au message de l'Évangile, précise le Père Algoud, il faut connaître les réalités juives. Ainsi, quand on parle du "Fils de l'homme" dans la Bible, cela renvoie "à toute une littérature où le fils de l'homme n'est pas qu'un fils d'homme mais quelqu'un qui nous vient d'en haut".

 

*À l'occasion des 50 ans de la déclaration Nostra ætate la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme a publié en novembre 2015 le texte "Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables".
**Source: AELF

INVITÉ

  • Père Christian Argoud , prêtre du diocèse de Valence (Drôme), en charge des relations avec le judaïsme, responsable du Centre chrétien d'études juives (CCEJ) de la faculté de théologie de Lyon