L'invention du Moussar: une école de sagesse

L'invention du Moussar: une école de sagesse

moussar

 

Rabbi Israël Salanter Lipkin (1810-1883)

Une longue histoire complexe qu’il est important, voir urgent de  découvrir en ces temps où nous sommes à la recherche des âmes qui  s’améliorent. En ces temps aussi où les sciences et les technologies cherchent non  seulement à améliorer l’homme mais à le réinventer, avec le risque de le  faire disparaître dans un transhumanisme radical. En ces temps de dataïsme comme dit Yuval Noah Harari, où les datas,  les données numériques, construisent des intelligences artificielles qui  questionnent au plus haut point la conscience morale, la liberté et le  bonheur, et remettent en question de très nombreux fondements de ce  qu’est un être humain. 

Pour approfondir l’héritage de l’éthique du judaïsme Marc-Alain  Ouaknin reçoit George-Elia Sarfati à qui l’on doit une trilogie très  importante sur cette question.

Le premier verset de la Tora est Beréchit bara élohim èt hachamayim veèt haarèts, que l’on traduit traditionnellement par "Au commencement Dieu a créé le ciel et la terre". Il existe bien sûr de très nombreuses autres traductions, qui se  doublent de très nombreux commentaires. Celui du Midrach Rabba est très  surprenant. En guise de commentaire il choisit de citer un verset du  livre des proverbes : « j’étais auprès de lui comme un tuteur, jouant  chaque jour, jouant devant lui à chaque instant ». C’est la Sagesse qui  est le sujet de la phrase. La sagesse se présente comme un tuteur,  "pédagogue" dit le texte, introduisant un mot grec dans le texte hébreu. 

Pour le Midrach, la Création du monde c’est la création de chaque  enfant que l’on amène à l’école pour qu’il apprenne, pour qu’il se  forme, et puisse grandir de la meilleure façon possible. Ainsi commencer la Tora par le récit de la Création du monde c’est  nous rappeler à la responsabilité de l’éducation de nos enfants et bien  évidemment de nous-mêmes. Le parallèle entre le monde et l’enfant est intéressant à suivre car  les étapes de la création du monde décrites dans le texte biblique sont  en quelque sortes les étapes de la création de l’enfant, l’évolution de  son esprit, de son intelligence, de sa sensibilité, de la maîtrise de  ses comportements, envers lui-même et envers les autres. 

Au commencement tout est mélange, un grand Tohu-bohu, puis vient  immédiatement la lumière qui permet de distinguer les êtres et les  choses et de structurer le temps, en jours, en semaine, en mois et en  années. L’enfant grandit et apprend ainsi à distinguer « le bien et le  mal », le « bon et le mauvais », l’ « utile et l’inutile », le « beau et  le laid », le « vrai et le faux », le « juste et l'injuste », des  oppositions qui vont s’affiner avec le temps, par l'éducation des  parents, par l’école, la fréquentation des maîtres et des maîtresses,  par les études, la lecture, et un apprentissage concret de la vie en  société. Relations avec les autres qui vont lui faire découvrir aussi le  sens des limites et de la loi, ainsi que le sens du devoir.  Lire la suite 

Écoutez l’héritage éthique du judaïsme : émission Talmudiques dans Podcasts

 

Georges-Elia Sarfati,

né le 20 octobre 1957 à Tunis, est un philosophelinguistepoète et psychanalyste existentiel français, auteur d’une œuvre écrite dans les domaines de l’éthique, de la pensée juive, de la critique sociale et de la théorie du discours, traducteur de Viktor Frankl. A voir WIKIPEDIA

 

Qu’est-ce que le Moussar ?

Le mouvement du Moussar, né en Europe de l’est, restera à jamais gravé dans les mémoires de l’histoire comme étant un courant de pensées, profond et révolutionnaire.

C’est en 1810 que nait en Lituanie le Rav Israël Lipkin de Salant (Rabbi Israël Salanter), instigateur du mouvement du Moussar.

Le mouvement du Moussar a été fondé pour les étudiants en Yéchivot, mais l’idée s’est très vite répandue. Le but de ce courant de pensées est d’inculquer dans le cœur de l’homme les valeurs essentielles de l’éthique juive et de bonifier les relations avec son prochain.

Lire la suite sur le site  TORAH BOX

 

En savoir plus: livre de Georges-Elia Sarfati,

"La tradition éthique du judaïsme Introduction au Moussar

L'ouvrage restitue de l'Antiquité à l'époque contemporaine, les  principales étapes de formation de la sagesse pratique du judaïsme,  soucieuse d'éclairer les "devoirs du cœur" et la problématique du "soin  de l'âme", telle qu'elle s'est aussi fait jour en philosophie. Recension de l'ouvrage

Nos derniers articles

Yom invente une liturgie contemporaine inédite, à la croisée des traditions juive et chrétienne, en faisant dialoguer sa clarinette avec les grandes orgues de Baptiste-Florian Marle-Ouvrard.
L’ICCJ (International Council of Christians and Jews) assure la coordination entre 38 organisations nationales consacrées au dialogue judéo-chrétien. L’Amitié Judéo-Chrétienne de France en fait partie.