« LES DONS ET L’APPEL DE DIEU SONT IRRÉVOCABLES » (Rm 11, 29), COMMISSION POUR LES RELATIONS RELIGIEUSES AVEC LE JUDAÏSME

« LES DONS ET L’APPEL DE DIEU SONT IRRÉVOCABLES » (Rm 11, 29), COMMISSION POUR LES RELATIONS RELIGIEUSES AVEC LE JUDAÏSME

UNE RÉFLEXION THÉOLOGIQUE SUR LES RAPPORTS ENTRE CATHOLIQUES ET JUIFS À L’OCCASION DU 50E ANNIVERSAIRE DE NOSTRA ÆTATE (N. 4)

 

1. Bref historique de l’impact de Nostra Ætate (n. 4) dans les 50 dernières années

2. Statut théologique spécial du dialogue juif-catholique

3. La Révélation dans l’histoire comme « Parole de Dieu » dans le judaïsme et dans le christianisme

4. Rapport entre Ancien et Nouveau Testament et Ancienne et Nouvelle Alliance

5. Universalité du salut en Jésus Christ et Alliance non révoquée de Dieu avec Israël

6. Le mandat de l’Église d’évangéliser par rapport au judaïsme

7. Objectifs du dialogue avec le judaïsme

 

Préface

Il y a cinquante ans, le Concile Vatican II promulguait la Déclaration Nostra Ætate. L’article 4 de cette déclaration inscrit les rapports entre l’Église catholique et le peuple juif dans un nouveau cadre théologique. Les réflexions qui vont suivre jettent un regard en arrière plein de gratitude sur les progrès réalisés au cours des dernières décennies dans les rapports juifs-catholiques, tout en s’efforçant de leur donner une nouvelle impulsion pour l’avenir. Après avoir souligné le statut tout à fait spécial de ces rapports dans le cadre plus général du dialogue interreligieux, on examinera diverses questions théologiques telles que l’importance de la Révélation, le rapport entre Ancienne et Nouvelle Alliance, le rapport entre universalité du salut en Jésus Christ et affirmation que l’Alliance de Dieu avec Israël n’a jamais été révoquée, et le mandat de l’Église d’évangéliser en relation avec le judaïsme. Ce document présente les réflexions des catholiques sur toutes ces questions en les situant dans une perspective théologique afin qu’elles puissent faire l’objet d’un approfondissement de la part des membres des deux traditions de foi. Il ne s’agit ni d’un document magistériel, ni d’un enseignement doctrinal de l’Église catholique, mais d’une réflexion préparée par la Commission pour les relations religieuses avec le judaïsme sur quelques-unes des questions théologiques courantes développées depuis le Concile Vatican II. Ce document se propose comme point de départ d’un approfondissement de la pensée théologique destiné à enrichir et à intensifier la dimension théologique du dialogue juif-catholique.