TORAH DIVISIONS HEBDOMADAIRES:PARACHA

TORAH DIVISIONS HEBDOMADAIRES:PARACHA

TORA

La Torah est découpée en 54 portions. La dernière (vézot haBerakha) est lue le jour de Sim'hat Torah.

Calendrier des parachiot

rouleau de la Torah

Chaque shabbat, la portion hebdomadaire (parasha פרשה) est lue le matin à la synagogue, de façon à compléter la lecture de l'ensemble de la Torah au long de l'année.

Les lundis et jeudis, on lit la première partie de la portion hebdomadaire qui sera lue complète le samedi suivant. Le samedi après-midi, on lit la première partie de la portion suivante, en symbole de la nouvelle semaine qui redémarre bientôt.

Le convertisseur de dates vous indique la Parasha de chaque samedi. Les jours de semaine où on lit la Torah (lundi et jeudi), l'extrait provient de la parasha lue le prochain samedi, soit le dernier jour de la semaine.

Les jours de fêtes et de demi-fêtes, on lit une portion spéciale, relative à la fête. Si elle tombe un shabbat, le passage spécial est lu au lieu de la portion hebdomadaire, qui est reportée au shabat suivant.

Mais l'année juive, dont la durée varie, compte au maximum 55 semaines (385 jours). A cela il faut déduire les deux semaines de demi-fêtes de Pessahh et Souccot, qui reportent la lecture hebdomadaire, ainsi que les autres fêtes lorsqu'elles tombent un Shabbat.

Pour compléter la lecture de la Torah, il est donc nécessaire de faire des regroupements, c'est à dire de lire deux parshiyot certaines semaines.

D'autre part, le sens de la parasha est souvent lié à l'époque de l'année, ou aux événements relatifs au mois en cours. Aussi, la lecture de certaines portions hebdomadaires doit se faire à des moments précis.

C'est ainsi qu'Ezra a établi les règles de regroupement des parshiyot[19]:

 

Les sept paires de parshiyot qui peuvent être connectées (méhhoubarin מחוברין) sont : Vayaqhel-Pékoudei ; Tazria-Métsora ; Ahharé mot-Kedoshim ; Béhar-Behhouqotaï ; Hhoukat-Balaq ; Matot-Massei ; Nitsavim-Vayélekh.

Le calendrier complet d'une année juive peut être établi en connaissant le jour de la semaine de Rosh Hashana et la longueur de l'année. C'est ce que l'on appelle la kevia (type).
Avec six possibilités pour la longueur d'année, et quatre jours de la semaine pour le 1er Tishri, on aboutit théoriquement à 24 types d'années.
Toutefois, on constate que certaines combinaisons sont impossibles (par exemple, mardi + 353 jours = vendredi, jour impossible pour Rosh Hashana). Les seules possibilités sont :

1er Tishri longueur
353 354 355 383 384 385
lundi x   x x   x
mardi   x     x  
jeudi   x x x   x
shabbat x   x x   x

 

Il en découle 14 types d'années.

Et voici le tableau des regroupements des lectures hebdomadaires en Galoute et en Israël (Notons que, du fait de la différence entre Israël et Galoute relative au dédoublement des jours de fêtes, certaines années le deuxième jour d'une fête en Diaspora tombe un shabat et on y lit une portion spéciale. Ce jour n'est pas une fête en Israël, où on lit la parasha de la semaine. Ceci introduit un décalage entre les lectures hebdomadaires d'Israël et de Diaspora, qui peut durer plusieurs semaines).   LIRE LA SUITE SUR LE SITE calj.net