15 août, L' Assomption : que fêtent les chrétiens?

 15 août, L' Assomption : que fêtent les chrétiens?

assomption

"Nous affirmons, Nous déclarons et Nous définissons comme un dogme divinement révélé que l'Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la vie céleste." C'est par ces mots que, le 1er novembre 1950, Pie XII proclamait le dogme de l'Assomption par la constitution apostolique Munificentissimus Deus. Un événement qui prend sa source dans la tradition de l'Église, longuement mûrie par un siècle de théologie mariale.

On ne sait pourtant rien de la fin de la vie terrestre de Marie. Seul un écrit apocryphe du Ve siècle, La Dormition de Marie, évoque ses derniers instants. Entourée par les apôtres en prière, elle est emmenée au paradis par le Christ.

Très tôt, en effet, les chrétiens ont eu le pressentiment que la Mère de Dieu, préservée de tout péché, ne pouvait pas avoir connu la corruption de la mort. Une intuition qui sera ensuite approfondie par les Pères de l'Église, en particulier saint Jean Damascène. Au VIe siècle, la fête de la Dormition est déjà célébrée en Orient, vers la mi-janvier. Plus tard, l'empereur Maurice (582-602) la fixera définitivement au 15 août.

Une fête dont la tradition est héritée de l'Église d'Orient

La fête arrive à Rome grâce au Pape Théodore (642-649), originaire de Constantinople. Elle se diffuse petit à petit en Occident : en 813, le Concile de Mayence l'impose à l'ensemble de l'Empire franc. Peu à peu, la fête va prendre le nom d'Assomption, même si la différence entre Assomption et Dormition reste ténue (lire encadré), et l'Église ne ressent pas le besoin d'ériger en dogme cette croyance.

C'est après la proclamation par Pie IX du dogme de l'Immaculée Conception, dans le grand courant de dévotion mariale du XIXe siècle, que des pétitions commencent à affluer à Rome pour que soit officiellement défini le dogme de l'Assomption. De 1854 à 1945, huit millions de fidèles écriront à Rome en ce sens ! Chiffre auquel il faut ajouter les pétitions de 1 332 évêques (représentant 80 % des sièges épiscopaux) et 83 000 prêtres, religieux et religieuses. Face à ces demandes répétées, Pie XII, par l'encyclique Deiparae Virginis, publiée en mai 1946, demande à tous les évêques du monde de se prononcer. La réponse est quasi unanime : 90 % des évêques y sont favorables. La plupart des 10 % restant s'interrogent sur l'opportunité d'une telle déclaration, seulement six évêques émettant des doutes sur le caractère "révélé" de l'Assomption de Marie. 

En savoir plus sur le site de CROIRE

 

Origine de la fête de l’Assomption

1. Où Marie a-t-elle achevée sa vie terrestre ? Lieu de la mort de la vierge Marie ?

Les textes du Nouveau Testament ne disent rien sur la mort de la vierge Marie, sur la dormition ou l’assomption de Marie. Ils n’indiquent pas le lieu de la mort de la Sainte Vierge ou elle a achevé sa vie terrestre. Il existe deux traditions, d’après l’une, le lieu de la mort de la vierge Marie serait à Jérusalem et le lieu de son tombeau est localisé dans la vallée du Cédron. D’après l’autre, le lieu de la mort de de la vierge Marie serait à Éphèse auprès de saint Jean. Selon un apocryphe du IV° siècle "Le livre de Jean", elle serait morte à Éphèse. C’est aussi à Éphèse en 431, que le 3° concile œcuménique a proclamé la maternité divine de Marie. Le concile a eu lieu dans l’unique église placée à l’époque, au V° siècle, sous l’invocation de la Vierge Marie. La localisation du lieu de la maison de Marie à Éphèse repose sur une fausse interprétation d’un texte du concile d’Éphèse et a pour soutien les visions de Catherine Emmerich.

2. Origine de la fête de la Dormition en orient   dormition

Le jour de l’entrée de Marie au ciel a été célébré au VI° siècle à Jérusalem où se trouvait une église de la dormition. Il était célébré en Égypte le 18 janvier. C’est l’empereur de Constantinople, Maurice (582-603), qui a imposé la date du 15 août pour la fête de la Dormition. Dans les Églises d’Orient (rites byzantin et copte) on fête la Dormition, c’est à dire le "sommeil" de la vierge et l’élévation de l’âme seule ; c’est la représentation des icônes.

3. Origine de la fête de l’Assomption en occident

En occident, Grégoire de Tours, vers 594, a donné la première formulation théologique de l’Assomption. La fête est arrivée à Rome au VII° siècle grâce au pape Théodore (642-649), lui-même originaire de Constantinople. À Rome elle porte d’abord le nom de dormition de Marie, puis le nom d’Assomption (en 770). À Rome se trouvait une fresque (encore visible) représentant l’Assomption dans la basilique souterraine de Saint-Clément. La doctrine de l’Assomption de Marie a été confirmée par les grands théologiens du XIII° siècle, Thomas d’Aquin, Bonaventure qui ne croient pas à la mort de Marie.

 

Histoire l’Assomption en France

1. Consécration de la France à Marie en 1638

Lorsque Louis XIII eut la certitude d’avoir un enfant après 22 ans de mariage, il fit, par reconnaissance, consécration de la France à la vierge Marie. C’est à Toulouse, dans la chapelle des pénitents bleus, que Louis XIII avait fait un vœu.Il déclare, le 10 février 1638, qu’il prend la très Sainte Vierge comme protectrice et patronne du Royaume de France. Il demande que tous les ans, le jour de la fête de l’Assomption, on fasse, dans toutes les églises, mémoire de la consécration de la France à Marie à la Grande Messe et qu’après les vêpres on fasse une procession solennelle. Louis XIII a veillé à ce que l’Édit du 10 février 1638, de la consécration de la France à Marie, soit enregistré par le Parlement comme un acte de l’autorité souveraine.

2. Raisons du Vœu de Louis XIII sur la consécration de la France à la vierge Marie

Raison du vœu de Louis XIII - Les raisons du vœu de Louis XIII sont complexes. Il y a eu plusieurs raisons dans des circonstances différentes. À la suite de prières à Marie, la menace d’une invasion espagnole en France fut écartée. Louis XIII eut l’intention de prononcer un tel vœu dès 1630 après être tombé très gravement malade lors d’un séjour à Lyon pendant sa campagne militaire en Italie du nord. Sa guérison ayant été considérée comme un miracle, il aurait alors souhaité en remercier la Vierge Marie, ce qu’il fit presque huit ans plus tard.

Documents sur les raisons du vœu de Louis XIII et la consécration de la France à Marie

3. Le 15 août a été fête nationale en France

À la suite du vœu de Louis XIII, le 15 août a été décrétée fête nationale en France à partir de 1638 et le demeurera jusqu’à la fin de l’Empire. Mais il faut dire que c’était le jour anniversaire de la naissance de l’Empereur Napoléon Ier. Celui-ci, qui est né le 15 août 1769, a fait du 15 août la saint Napoléon qui redeviendra la fête de l’Assomption à la Restauration. Le 14 juillet est fête nationale depuis 1880.

Dossier complet sur le site du Cybercuré