Fête de la Trinité

Fête de la Trinité

Icône de la Sainte Trinité (Roublev)

Icône de la Sainte Trinité (Roublev)

Chez les chrétiens, Le mystère de la sainte Trinité se célèbre le dimanche suivant la Pentecôte. Il rappelle les paroles du Christ aux apôtres: "Allez et baptisez au nom du père, du fils et du Saint Esprit".

De Marie Le Goaziou | sur le site Aleteia       photo © Shutterstock

Le dimanche qui suit la Pentecôte, soit le huitième dimanche après Pâques, les Chrétiens célèbrent la sainte Trinité, ce mystère qui veut que Dieu soit à la fois Père, Fils et Saint-Esprit. Ce mystère de Trinité a été révélé par Jésus-Christ qui a dit dans l’évangile à ses Apôtres : « Allez… baptisez au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit « .

En 2017, on célèbre la sainte Trinité le dimanche 11 juin.

Le mystère de la Trinité

Saint Augustin essaye d’expliquer le mystère de la sainte Trinité en racontant qu’un jour où il priait et cherchait à comprendre le mystère de la sainte Trinité en marchant au bord de la mer, il rencontra un enfant qui avait creusé un trou dans le sable. Avec un coquillage, il avait entrepris de verser toute l’eau de la mer dans ce trou. Augustin lui dit que c’est impossible. Alors l’enfant lui répond : « j’aurai versé toute l’eau de la mer avant que tu n’aies compris le mystère de la sainte Trinité ».

La fête de la sainte Trinité fut instaurée par Thomas Becket

La fête de la sainte Trinité a été instaurée dans l’Église par Thomas Becket qui fut ordonné évêque de Canterbury le dimanche après la Pentecôte en 1162 et qui a souhaité que le jour de sa consécration devienne une nouvelle fête en honneur de la sainte Trinité.

Source: site Aleteia

 

 

" La Trinité:
Un seul Dieu en trois personnes, trois manières pour Dieu de se communiquer aux hommes."

Ste Trinité en Alaric

trinite 

 

Qu’est ce que la Trinité?

Qu'est-ce que la Trinité ?Les chrétiens sont baptisés « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ». Quand ils commencent leur prière, ils se marquent du signe de la croix sur le front, le cœur et les épaules en invoquant Dieu : Au Nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit : c’est la Trinité.

L’homme n’est pas capable d’imaginer un Dieu unique qui existe en trois personnes. C’est Dieu qui nous a révélé ce mystère de son amour par l’envoi de son Fils et du Saint-Esprit. Jésus nous a révélé que Dieu est « Père », en nous montrant d’une façon unique et originale, que Lui-même n’existe que par son Père. Jésus est un seul Dieu avec le Père. Jésus a promis à ses apôtres – les douze hommes qu’Il a choisis et envoyés – le don de l’Esprit Saint. Il sera avec eux et en eux pour les instruire et les conduire « vers la vérité tout entière » (Jean 16, 13). Ainsi, Jésus nous le fait connaître comme une autre personne divine.

La Trinité est Une : nous ne croyons pas en trois dieux, mais en un seul Dieu en trois personnes : le Père, le Fils et l’Esprit Saint. Chacune des trois personnes est Dieu tout entier. Chacune des trois personnes n’existe qu’en union avec les deux autres dans une parfaite relation d’amour. Ainsi toute l’œuvre de Dieu est l’œuvre commune des trois personnes et toute notre vie de chrétiens est une communion avec chacune des trois personnes.

Source : Petit guide de la foi, Mgr Vingt-Trois, éd. le Sénevé. Site Eglise catholique en France

 

La TRINITE par monseigneur Duthel

Après le temps pascal achevé avec la Pentecôte, nous continuons dans le temps ordinaire, orientant ce dimanche notre regard vers la Trinité, mystère difficile à comprendre pour l’intelligence, mais que nous évoquons dans la finale de chaque prière.
Avec cette fête, nous repartons donc de la révélation centrale et profondément mystérieuse du mystère de la Trinité, mystère qui se révèle peu à peu dans toute l’Écriture.
En effet, dès les premières lignes du livre de la Genèse, ce mystère est présent.
Avant même la création, l’Esprit planait sur les eaux, et Dieu, le Père, crée par sa Parole, le Fils, le Verbe de Dieu.

Les grands saints et le Concile Vatican II nous ont rappelé que tout au long de la Bible, le Verbe de Dieu est présent, en germe dans l’Ancien Testament, et en plénitude dans le Nouveau Testament ; il nous faut le contempler agissant, bien qu’il ne se révèle totalement que dans les Évangiles. C’est là que  nous le voyons enseigner, agir, se livrer pour le salut du monde.
Dans notre vie quotidienne, nous sommes sans cesse invités à contempler la présence de Dieu, qui nous accompagne avec délicatesse.
Il se manifeste à nous comme un Père plein de tendresse et de miséricorde, « lent à la colère et plein d’amour », comme le dit le psalmiste.
Il se manifeste comme Fils, dont la gloire apparaît véritablement lorsqu’il « se fait obéissant jusqu’à la mort et la mort de la Croix ».
Il se manifeste à nous comme Esprit, Esprit de force, Esprit de Lumière, Esprit de Sagesse, Esprit de connaissance qui nous aide à comprendre le mystère de Dieu. Il nous appartient de vivre en compagnie de la Trinité, pour en être illuminés et pour rayonner au cœur du monde de l’espérance que Dieu vient nous apporter. Si, comme le dit saint Paul, Dieu nous a donné la foi, pour que nous soyons déjà, par avance, dans le monde de la grâce, par son Esprit, il nous a aussi donné son amour, qui nous fait espérer dans les promesses divines.
Ainsi, puisque nous sommes baptisés au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, notre vie  n’est plus simplement ordinaire, même si elle en a l’apparence; elle est une vie marquée de l’empreinte de Dieu, qui vient donner tout son sens à tous les moments que nous vivons.

Le mystère de la Trinité, bien que déconcertant pour notre logique humaine, vient nous rappeler que Dieu n’est jamais loin de nous, qu’il exerce sa paternité sur nous, qu’il exerce sa filiation en nous rendant fils de Dieu, qu’il exerce sa puissance par son Esprit qui nous donne sans cesse un élan nouveau. Alors bon vent pour le temps ordinaire !