Le Grand Carême chez les orthodoxes

Le Grand Carême chez les orthodoxes

CAREME

du lundi 19 février au mardi 20 mars 2018

Le Grand Carême est une préparation avant Pâques, qui est la plus grande fête orthodoxe. Cette période de purification du corps et de l'esprit permet de se préparer à la Résurrection du Christ. Il est même indiqué de nettoyer sa maison pendant le jeûne. Pendant le Grand Carême de nombreux aliments sont interdits : viande, poisson, oeufs, fromage, huile, lait et vin notamment. Quelques dates marquent des pauses dans le jeûne : l'Annonciation et le dimanche des Rameaux pour le poisson, l'Annonciation et le Jeudi Saint pour le vin et l'huile.

Le jeûne du Grand Carême s'est développé pendant la moitié du 3e siècle en Orient et fût rapidement adopté à la faveur du 5e canon du 1er Concile œcuménique de Nicée en 325.

Source icalendrier

 

Le grand Carême orthodoxe

1. Le jeûne du Grand Carême

Le jeûne du Grand Carême orthodoxe est l’expression de la lutte spirituelle de l’Église en temps qu’elle est en marche vers le Royaume céleste, il est essentiel à tout effort spirituel. Il y a deux formes de jeûne. Le jeûne total, limité à un jour, est une attitude spirituelle de "faim de Dieu" pour la préparation d’une grande fête. Le jeûne partiel est un long effort pour libérer l’homme de la tyrannie de ces instinct. On s’abstient de tout produit animal, de graisse et de vin, tous les jours sauf le samedi et le dimanche.

Pendant cette période du Grand Carême orthodoxe, à partir de la date du lundi pur, aucun mariage religieux, baptême ou fête ne peuvent avoir lieu.

2. La liturgie des présanctifiés

Il n’y a pas de célébration de l’Eucharistie les jours de jeûne, du lundi au vendredi. En effet pour l’orthodoxie, la célébration de l’eucharistie est incompatible avec le jeûne, car elle a un caractère festif et joyeux ; c’est une célébration de la résurrection du Christ et une anticipation de la joie éternelle du Royaume de Dieu.

Cependant les mercredis et vendredis soir il y a un office de communion qu’on appelle "liturgie des présanctifiés". On communie avec le Corps et le Sang du Christ consacrés à la liturgie eucharistique du dimanche précédant et gardés sur l’autel. La communion est en effet un secours et une force dans la lutte spirituelle.

Dans le rite romain, la liturgie des présanctifiés n’a lieu que le Vendredi Saint.

3. Les célébrations

Avant le Grand Carême orthodoxe, il y a une période de préparation qui se déroule pendant cinq dimanches consécutifs, chacun d’eux étant consacré, avec un évangile particulier, à un aspect fondamental du repentir. Pendant la quatrième semaine, l’abstinence de viande est prescrite par l’Église. Le cinquième dimanche est appelé dimanche du Pardon, chacun demande pardon à son voisin avant que tous demandent ensemble pardon à Dieu.

Le temps du Grand Carême orthodoxe est marqué par des célébrations. Le 1er dimanche, c’est la fête du Triomphe de l’orthodoxie. Les 3ème, 4ème et 5ème dimanches sont dédiés à la commémoraison de grands maîtres spirituels : saint Grégoire Palamas, saint Jean Climaque et sainte Marie l’Égyptienne. Pendant ce temps liturgique les célébrations se font habituellement avec des ornements noirs, parfois rouges sombres.

4. Le dimanche du Triomphe de l’Orthodoxie

Lire la suite sur le site du CYBERCURE