Bonne fête de Souccot: Fête des "Cabanes" ou des "Tabernacles "

Bonne fête de Souccot: Fête des "Cabanes" ou des "Tabernacles "

SOUCCOT

9 jours pour se réjouir

Ce mercredi soir (4 octobre), les Juifs à travers le monde ont commencé le « Temps de notre Joie », une période de neuf jours qui englobe les fêtes de Soukkot et de Sim’hat Torah. Ils s'assiérons dans la soukkah pour célébrer l’étreinte chaleureuse de l’amour de D.ieu à leur égard ils prendrons les Quatre Espèces pour célébrer leur unité en tant que peuple émet et participerons aux festivités nocturnes de Beth Hashoevah qui célèbrent le pouvoir du chant et de la danse pour faire du monde – et de nous – une réalité encore meilleure.

‘Hag Saméa’h !

La Fête des "Cabanes" ou des "Tabernacles "

fait partie des fêtes de pélerinage , appelées ainsi parce qu'elles impliquaient un pélerinage à Jérusalem lorsque le Temple existait encore. Fête des "Cabanes" ou des "Tabernacles", le 15 Tichri (sept.-oct.).

Etrog_Lulav_and_Hadas.jpg

Fête de la récolte, Soukkot prescrit notamment d'habiter, ou au moins de prendre ses repas, pendant une semaine dans une soukka ("cabane", "hutte"), construction sommaire et provisoire, depourvue de toit, seulement recouverte de branchages et installée dans un jardin ou sur un balcon.

images-2.jpg

La vie sous la soucca renvoie à la précarité de l'existence et des campements d'Isrël au long de sa traversée du désert.
En signe de soumissionà l'universelle souveraineté divine, on brandit et agite dans la direction des quatre points cardinaux la gerbe végétale

"index-2.jpg

"Quatre espèces":

- le loulav, palme de dattier encore non ouverte,

- l'etrog le cédrat,

- deux branches de saule,

- trois brins de myrte.
Le septième jour de la fête est appelé Hosha'na Raba (Hosha'na est le célèbre Hosanna, "Viens à notre secours"), marqué par une nuit d'étude et une ultime sonnerie de Choffar Hosha'na Raba fournissant aux fidèles, selon la tradition juive, une dernièe occasion, après Kippour, de solliciter le pardon divinté

Le huitième jour, Shemini Atseret, le cycle annuel de lecture du Pentateuque s'achève et recommence. Tous les fidèes sont invités à participer à  la lecture de la Torah. Cette fête d'allégresse prend le nom de Simhat Torah la Joie de la Torah »)

Pour en savoir plus : un texte du rabbin Philippe Haddad, bien connu de l'Amitié judéo-Chrétienne de France : Souccoth, sous les branchages de la paix