lundi 18 janvier, Ã…'cuménisme chrétien et tradition juive dialogue entre le cardinal Barbarin et Monsieur édouard Robberecht

lundi 18 janvier, Ã…'cuménisme chrétien et tradition juive dialogue entre le cardinal Barbarin et Monsieur édouard Robberecht

Quelle place pour la parole prophétique chez les juifs et les chrétiens ? Ã…'cuménisme chrétien et tradition juive :20h15, au Centre scolaire "Aux Lazaristes", 24 montée Saint-Barthélémy, Lyon 5ème, parking même adresse

Contact : 06 70 80 01 27
barbarin_simple.jpgLa semaine de prière pour l'unité entre chrétiens se déroulera du 17 au 24 janvier 2010. à€ Lyon, elle est marquée par une initiative originale et pleine de sens : elle s'ouvre par un dialogue judéo-chrétien. Il se déroulera cette année entre le cardinal Barbarin et Monsieur édouard Robberechts, Directeur de Institut Universitaire d'études et de Culture Juives d'Aix en Provence (IECJ) ; ROBBERECHTS-99x110.jpg Ce dernier est fort bien connu à la Faculté de Théologie de Lyon qui a largement profité des ses enseignements dans un esprit de dialogue. Voici thème de la rencontre : Quelle place pour la parole prophétique chez les juifs et les chrétiens ? (dans la Bible et la vie de nos communautés aujourd'hui). On peut se demander ce que les Juifs ont à voir avec l'unité des chrétiens ! Il n'est pas question pour eux de faire de l'œcuménisme avec les Juifs. Au contraire, notre association « exclut de son activité toute tendance au syncrétisme et toute espèce de prosélytisme. Elle ne vise aucunement à une fusion des religions et des églises » (Statuts de l'AJCF, art. 2 § 3). Et pourtant… Les 3 et 4 décembre 2005 un colloque fut organisé à Lyon entre l'association Unité Chrétienne du diocèse de Lyon, le Centre St Irénée et la Faculté Catholique. Il était intitulé « Le dialogue oecuménique à l'écoute de la tradition juive ». L'intuition à la base de cette initiative était qu'un regard commun porté sur les sources du christianisme, la tradition juive, permettrait à chaque confession de vérifier son adéquation à la Révélation originelle. Ceci dans une nécessaire reconnaissance de l'altérité de cette source, qui obligerait chaque partie à se sentir en dépendance de cette parole première, issue du Sinaï. Une telle disposition a pour conséquence d'exclure toute suffisance et d'instaurer entre les diverses confessions chrétiennes une situation d'égalité due à cette dépendance commune, chaque groupe ayant à cœur, avant de se comparer aux autres, de considérer sa propre cohérence par rapport à la source et d'entreprendre les ajustements nécessaires. Le colloque, pour intéressant qu'il fut, a montré que nous n'en sommes qu'au début du commencement de cette démarche prometteuse. Ajoutons que, dans l'église catholique, on n'a pas trouvé mieux pour situer la Commision des rapports avec le Judaïsme que de la rattacher au Conseil Pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens. Un même type de relation est instauré au niveau de la conférence des évêques de France, le SNRJ (Service national pour les relations avec le judaïsme) étant relié au secrétariat pour l'unité des chrétiens. Jean Massonnet