rencontre de l'AJCF Lyon du 19 novembre

rencontre de l'AJCF Lyon du 19 novembre

Monsieur Michaël de St Chéron nous retracé dans un langage chaleureux le long parcours qui l'a mené d'un projet de vie chrétienne, voire monastique, à une découverte de ses racines juives et à une insertion profonde dans la vie du peuple juif.

- MICHAEL_DE_SAINT_CHERON.jpgCheminement fait de d'approfondisÂÂsements successifs, grace à des contacts chrétiens d'abord, juifs ensuite. Le christianisme qu'il laisse n'est pas une idole qu'il brûle, mais une base qui le conduit vers son être juif. Des personnalités comme Aimé Pallière, le Père Maximilien Kolbe, le frère carme Jacques de Jésus (héros historique du film « Au revoir les enfants ») précèdent la rencontre de figures juives du passé et du présent : le rabbin élie Benamozegh, Yeshayahou Leibovitz, le rabbin Emil Fackenheim, Emmanuel Lévinas auprès duquel il étudie, élie Wiesel. Un tel témoignage de vie méritait d'être écouté dans une soirée de l'Amitié Judéo-Chrétienne. Jean Massonnet