Après les attentats islamistes d’octobre 2020

Après l’assassinat de Samuel Paty, professeur, et de trois personnes dans la Basilique Notre-Dame à Nice, quelques réactions

- de l’AJCF par sa présidente
- du CRIF Auvergne Rhône-Alpes
- du Grand Rabbin de France Haïm Korsia

Communiqué de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France

Après le professeur Samuel PATY, ce sont des fidèles catholiques priant dans leur église qu’un fanatique vient d’assassiner, défigurant la religion dont il se réclamait et se croyait le héraut. Encore une fois sont combattues dans notre République les valeurs qui la fondent et que l’Amitié Judéo-Chrétienne de France contribue à incarner en promouvant la fraternité entre juifs et chrétiens.
Les nombreux messages de solidarité qui ne cessent de lui arriver de la part d’amis juifs témoignent de la force de cette amitié.
L’AJCF remercie en leur nom la communauté juive de France, elle-même si souvent éprouvée, et redit son espoir de voir dans cette amitié partagée un ferment de fraternité pour toute notre société.

Jacqueline CUCHE
Présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France


Communiqué du CRIF Auvergne Rhône-Alpes

Le CRIF Auvergne Rhône-Alpes et ses membres tiennent à assurer tous leurs amis chrétiens de leur totale solidarité et soutien après la nouvelle attaque terroriste que notre pays vient de subir à Nice au sein même d’une Eglise.
C’est un symbole de notre pays et de ses valeurs fondatrices qui est à nouveau visé.
Notre unique choix de réponse est la Résistance solidaire.
Toute notre émotion et sincère compassion va aux familles si douloureusement frappées par la barbarie.

Nicole Bornstein
Présidente du CRIF Auvergne Rhône Alpes


Réponse de Jean Massonnet, pour l’AJCF de Lyon

« Aux responsables du CRIF ARA et à ses membres,

Entant que membres chrétiens de l’Amitié Judéo-Chrétienne lyonnaise, nous ne doutons pas une seconde de votre « totale solidarité et soutien ». Cet acte exécrable perpétré dans la basilique de Nice est inspiré par une idéologie ténébreuse et destructrice qui se situe à l’exact opposé des valeurs qui nous sont communes, celle d’une Transcendance qui non seulement crie à chacun « Tu ne tueras pas », mais qui ouvre la voie à un avenir de progrès et de vraie fraternité. »


Message de Haïm Korsia, grand rabbin de France

Après les terribles assassinats de Nice, et alors que nous sommes encore dans le deuil de Samuel Paty, je veux exprimer aux familles des victimes notre solidarité, notre compassion et notre fraternité.
Ce nouvel acte abominable appelle plus que jamais notre unité, notre fermeté et notre réponse collective la plus déterminée afin d’éradiquer cette pulsion de mort de notre société.
Après l’assassinat du père Hamel, c’est une autre église qui est frappée et, au-delà, c’est le principe de liberté religieuse si bien protégé en France grâce à la laïcité qui est combattu.
Nous le défendrons.
Nous portons ce deuil avec toute la Nation et nous ne cèderons pas face à cette haine qui ne touchera jamais à ce qu’il y a de plus sacré en France : la fraternité.
C’est l’espérance qui a toujours fondé notre vision de la société, que ce soit grâce à nos textes religieux ou que ce soit par l’appel de la République.